Comment rédiger un email de prospection efficace ?

Après avoir trouvé des prospects susceptibles d’être intéressés par votre offre, il est une étape indispensable qui permet de contacter un nombre considérable de personnes en un temps record, et à laquelle il est difficile d’échapper tant elle est répandue aujourd’hui : l’envoi de l’email de prospection, aussi appelé email marketing. Vous allez ainsi contacter des prospects froids, c’est à dire des personnes avec qui vous n’êtes jamais rentré en contact. Voici les points clés à travailler pour réussir votre “cold emailing” :

♦ Choisissez un nom d’expéditeur pertinent : Il faut faciliter l’identification de l’émetteur du message dans l’esprit de votre prospect, soit en utilisant le nom de l’entreprise soit votre propre nom.

Ne négligez pas l’objet : L’objet doit provoquer l’ouverture du message. Évitez à tout prix d’employer des “mots noirs” (gratuit, urgent, économisez, gagnez, argent, cliquez, etc…) ou les majuscules, sous peine de se voir atterrir dans les spams. Il est aussi possible (et pertinent) de mettre en objet le nom de la personne contactée (exemple : à l’attention de Marie Dupont).

Quelle mise en forme adopter ? : Personne n’a envie de recevoir un email qui demande du temps pour sa lecture, et encore moins le CEO d’une entreprise, qui n’a pas une minute à perdre. Il faut veiller à ce que le visuel soit aéré, qu’il n’y ait pas de paragraphes de plus de 5 lignes par exemple, vous pouvez aussi procéder sous forme de listes, avec des numéros en début de phrase.

Présentez vous ! : Dans les premières lignes de votre message, n’hésitez pas à vous présenter pour poser les bases d’un contact chaleureux avec votre prospect. Précisez en quelques mots quelle est votre fonction, et pourquoi vous souhaitez rentrer en contact avec votre prospect.

♦ Soignez le contenu du message : Employez des mots simples, allez à l’essentiel. Le destinataire doit parfaitement comprendre de quoi il s’agit, qui nous sommes, quel est le produit ou le service que nous lui proposons, et ce, très rapidement. Vous pouvez même créer une lecture à deux niveaux en mettant les mots essentiels en caractère gras. Insistez sur les bénéfices apportés par votre produit (en terme de gain de temps, par exemple).

Le contenu du message doit inciter le prospect à effectuer une action post-réception, qui se traduit la plupart du temps par une visite sur le site internet de l’entreprise. Il est également judicieux de terminer votre message par une question pour susciter une réponse de la part de votre destinataire.

♦ Et pour finir, le plus important… les relances ! : Il est conseillé de ne pas envoyer plus de 4 emails de relance. Après votre premier email, si votre prospect ne vous a pas répondu, attendez au moins 2-3 jours avant de le relancer. Ce premier message de relance sert à savoir si la personne a bien reçu votre message. Ne relancez pas tous les jours, car vous risqueriez d’agacer votre interlocuteur.

0 replies

Leave a Reply

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *